Communauté de joueurs de poker à Bourg en bresse et dans l'Ain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
BOURGHOLDEM c’est quoi ?



Partenaires
ERA France, pour vendre et acheter, estimation gratuite
Derniers sujets
Tournois du mois
Prochaines dates

VENDREDI 18/08
7ème étape du championnat ShortHanded à BHP Room 19h30

JEUDI 24/08
7ème 4-Max Turbo à BHP Room 19h30

JEUDI 31/08
7ème étape Ligue des Clubs Online 21h

VENDREDI 01/09
8ème étape du championnat Full Ring à BHP Room 19h30

LUNDI 04/09
All Star Game Ligue des Clubs Online 21h

MARDI 05/09
8ème Shoot Out Turbo à BHP Room 19h30

VENDREDI 15/09
8ème étape du championnat ShortHanded à BHP Room 19h30

JEUDI 21/09
8ème 4-Max Turbo à BHP Room 19h30

WE 29-30-01/10
Grand Freeroll Re-Entry

Partagez | 
 

 Stratégie : WA/WB

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tor
Shark
Shark
avatar

Nombre de messages : 1433
Age : 30
Lieu : Bourg en Bresse

MessageSujet: Stratégie : WA/WB   Ven 11 Juil 2008 - 20:05

Citation :
Introduction à « WA/WB »


Cette notion de WA/WB, pourtant pas si difficile à comprendre, est méconnu chez les joueurs français. Du moins, chez la plupart des joueurs débutants ou des plus expérimentés qui n’aiment pas la « théorie ». D’autant plus que cette notion n’apparait dans aucun livre de poker (on me signale dans mon oreillette que je dis des conneries et que ce serait dans le dernier Harrington sur le cash game).
Pourtant c’est un concept important à comprendre et à utiliser.


La théorie

Commençons par le commencement, WA/WB signifie Way Ahead / Way Behind qu’on pourrait traduire en « Soit bien devant / Soit bien derrière ». On dit d’une situation que c’est un WA/WB quand la position des deux joueurs (celui qui a la meilleur main à cet instant) a une très faible chance de changer à la prochaine carte.

Exemple : Si vous avez sur un flop alors vous êtes en situation de WA/WB car :

- Soit vous avez la meilleur main (WA), c'est-à-dire votre adversaire n’a pas d’As et donc par exemple une paire inférieur à la votre (QQ, JJ, …), soit une paire sur le board (par exemple 78), soit rien du tout (par exemple JT). Dans tout les cas, vous êtes très loin devant et il a au plus 5 outs. Bien plus souvent 2 car dans ce genre de situation il y a relance preflop donc peu de 7X dans sa range (range = panel de mains).

- Soit vous avez la moins bonne main, c'est-à-dire votre adversaire a un As ou brelan ou double paire. Dans tout les cas, vous n’avez que 2 outs pour améliorer.
J’espère que vous comprenez bien ce qu’est un WA/WB à ce point.

C’est bien beau tout ça mais à quoi ça sert dans la pratique !! Comme d’habitude, j’aime bien lier la pratique à la théorie donc je vais présenter quelques situations de WA/WB (ou pas) et discuter des options possibles.




Analyse de quelques situations WA/WB



Main 1
Situation de tournoi (MTT ou SNG). Stacks à 5000 et blinds 50/100.
Vous ouvrez en big blind.
Un joueur serré agressif relance à 300 en milieu de position et vous choisissez de juste caller.
Le flop s’ouvre sur

Que faire ?
a) bet/fold (miser et folder sur une relance)
b) bet/3bet (miser et envoyer tapis sur une relance)
c) check/fold
d) check/call
e) check/raise

Déjà, on peut facilement éliminer la solution c) check/fold pour des raisons évidentes. Il reste maintenant 4 options qui peuvent toutes paraître jouables. Et pourtant, il n’y a ici qu’une seule façon de bien jouer (bien sur, dans une situation plus spécifique on peut considérer une autre option, mais ici on se restreint au cas « général »).

La situation est un WA/WB évident. Soit votre adversaire a AA ou QX et il est loin devant (0 ou 2 outs !), soit vous êtes bien devant (avec une paire inférieur il a 2 outs, avec AX il ne peut jamais gagner le coup car vous avez déjà la meilleur double paire possible).

Donc, miser pour protéger sa main n’a aucun sens. Mais pourquoi mises-t-on déjà ?
On mise :
- soit pour protéger sa main
- soit pour prendre de la « value » (se faire payer par de moins bonnes mains)
- soit pour faire folder une meilleur main



On vient de voir que le premier point et le dernier point n’ont pas lieu ici car c’est un WA/WB (et c’est absolument ça qu’il faut retenir !). Donc, ici la seule raison pour miser c’est pour se faire payer par de moins bonnes mains. Mais quelles moins bonnes mains oseraient payer sur ce board ? Même AJ ne va pas payer 3 streets (ie ne vas pas payer un bet au flop, un bet à la turn et un bet à la river).
A moins de faire face à une calling station (quelqu’un qui paye trop), il va être très difficile d’avoir « trois streets de value » (se faire payer flop turn et river par une moins bonne main).
Bref, miser est une mauvaise idée ici. Il est bien mieux de checker pour prendre de la value plus tard sur les moins bonnes mains (sans parler du fait qu’on est pas sur d’avoir la meilleur main !).
Ainsi on élimine a) et b).

Reste d) et e). Et c’est bien ici qu’il y a un vrai problème chez la plupart des joueurs. Beaucoup ici vont check/raise et c’est de loin la pire option par rapport au check/call.
Pourquoi ? Car avec un check/raise vous faites folder toutes les moins bonnes mains et seules les meilleurs vont rester avec vous. On y perd des deux côtés.
Certains joueurs pensent « bluffer » en check/raisant ici. Si l’on ne prend pas le temps de réfléchir, on se dit « si il a pas de dame il va folder, c’est chouette ». Mais si il n’a pas de dame, c’est qu’on a la meilleur main !
Bref, ici il faut check/call et c’est en général cette ligne très passive qu’il faut adapter dans les situations de WA/WB. Ca peut paraitre bizarre car dans tous les livres et forums, on insiste sur le fait qu’il faut jouer un poker agressif. C’est vrai, mais pas tout le temps et si il y a des situations où il faut jouer passivement c’est bien les WA/WB !








Main 2
Stacks à 5000. Blinds 50/100.

Un joueur en début de position relance à 300 et vous choisissez de payer avec au bouton.
Les blinds foldent et le flop s’ouvre sur
Villain (on appelle Villain le joueur adversaire, c’est juste une convention …) check.

Que faites-vous ?

La encore, c’est un WA/WB. Pour s’en rendre compte, réfléchissez à quelles mains vous battez et quelles mains vous battent.
Si vous êtes devant, il a en général 0 outs (KQ, JT, …), 2 outs (JJ, TT, …) ou 3 outs (A5, A4, A3). Et très rarement 4 outs (54, 43, 43).
Si vous êtes derrière (A8-AK, AA, 66, 22, A6, A2, 62), vous avez au plus 3 outs.

Bref, un WA/WB assez facile à repérer.
Et qui dit WA/WB dit « jouer passif ». Ici la meilleur solution est de checker et de commencer à miser à la turn pour prendre de la value sur les paires moyennes.

D’autant plus qu’un joueur qui ne cbet pas sur ce board à très souvent un As un poil mieux que le votre (A8, A9, AT) et ne mise pas car c’est un WA/WB. Un meilleur As se doit de miser pour prendre de la value sur de moins bons As. Il peut également avoir un monstre (peu de joueurs cbet quand ils touchent très fort au flop, généralement c’est une mauvaise idée d’ailleurs …).









Main 3
Stacks à 5000. Blinds 25/50.

Vous ouvrez à 200 avec en position d’UTG+1.
Le CO call ainsi que la grosse blind.

Le flop s’ouvre sur et la grosse blind check.

En voilà une situation intéressante !! Maintenant que vous êtes des pros du WA/WB, vous allez me dire « c’est un WA/WB donc je check/call !! ».
Et non désolé, la vie n’est pas si simple 

Oui c’est un WA/WB car vous battez tout (et ils ont au mieux 1 ou 4 outs) sauf AA (et vous avez 1 out !). Mais il ne faut pas jouer passivement car ici ça va être plus facile de prendre de la value contre de moins bonne mains. Un AK, AQ, AJ va sans doute vous donner beaucoup de jetons si vous misez flop turn et river. Par contre il ne donnera pas grand-chose si vous jouez passivement (et oui, WA/WB pour lui aussi ! Si il mise avec AJ il ne sera payé que par mieux …).

Donc, ici et tout particulièrement parce qu’on est « deep », il faut miser !

Et que faire sur un raise ? Je pense qu’il faut call car un reraise fait fuir tout les bons payeurs que vont être les AQ et AJ …

Bref, bien que ce soit un WA/WB, il faut miser environ 260 ici (pas loin du pot). L’idée étant de construire un pot tout de suite. L’objectif est de finir à tapis à la river et le seul moyen est de gonfler le pot tout de suite.








Main 4
Stacks à 5000. Blinds 50/100.

Vous ouvrez à 300 au bouton avec
Les blinds payent et le flop s’ouvre sur
La small blind mise 500, la grosse blind fold.

A vous !

Vous êtes battu par KK, 99, 88 et donc way behind car 0, 2 ou 4 outs.
Mais vous n’êtes pas « way ahead » quand vous avez la meilleur main (ie la plupart du temps). Avec tous les tirages possibles, Villain a sans doute beaucoup d’outs.
Voilà donc une situation qui n’est pas du tout un WA/WB et vous devez absolument jouer agressivement. S’il a un draw, vous misez pour protéger votre main et faire payer cher le tirage si Villain n’a pas de notions des cotes. S’il a 98 ou K8, vous misez pour la value et surtout ne pensez pas que vous pouvez slowplayer contre ce genre de mains. En effet, n’importe quel carreau, un dix ou un 7, et vous allez perdre toute action. Là encore, c’est un concept très important que beaucoup ignorent. Il faut penser aux cartes qui pourraient tuer l’action …






Main 5
Stacks à 5000. Blinds 75/150.

Un joueur en début de position relance à 400, le hijack (BTN-2) paye et vous décidez de payer avec en small blind. La grosse blind fold.
Le flop s’ouvre sur

Jackpot !
Vous checkez et le relanceur preflop mise 900. Le hijack fold et c’est à vous.
a) Vous payez dans l’idée de checker la turn.
b) Vous payez dans l’idée de miser la turn.
c) Vous relancez.

Bien sur, c’est un clair WA/WB. La mise au flop ressemble énormément à un continuation bet (tout particulièrement sur un flop aussi « dry » ie déconnecté).
La meilleure option ici est de payer juste et checker la turn. En effet, la situation des stacks dictent la ligne de conduite à adopter à la turn. Avec 3075 au pot et 3700 en stack chacun, il ne devrait pas être si difficile de finir à tapis à la river. Villain peut « 2barrel » (continuer à miser si il n’a rien) et toute mise le « commit » (ie il a trop investi pour folder, même avec des overcards).
Avec des stacks plus profond, il faudrait plus souvent « lead » (ie miser le premier) la turn pour construire le pot.








Main 6
Stacks à 1900. Blinds 20/40.
Tout le monde fold et vous choisissez de limper au bouton-2 (ie le HJ) avec

La petite blind relance à 120 et vous payez.
Flop :
La SB ouvre à 200, vous relancez à 400, il sur relance à 900 et vous finissez à tapis et vous sortez contre un brelan de valets !!!

Alors, que pensez de ce coup ?
Et bien c’est là encore un WA/WB. Vu l’action preflop et flop, Villain a sans doute AK, AQ, AJ, AT ou un brelan.
Vous êtes WA contre les AK, AQ, AT qui ont au plus 3 outs.
Et vous êtes WB contre les brelans.

Comment aurait-il fallu jouer ?

Déjà, limper au bouton-2 avec AJo est une erreur car c’est une bonne main et on profite d’une bonne position. Aucune raison de jouer cette main en « multiway » (à plusieurs) en limpant pour inciter d’autres personnes à limper ou au moins à jouer le coup à 3 avec les blinds. Il faut miser pour prendre les blinds ou jouer postflop avec l’initiative preflop ce qui vous fera gagner le coup très souvent en cbettant le flop.

Maintenant, que faire sur la mise à 200 de la SB ?

Le minraise est une mauvaise option (comment presque toujours, oubliez les minraises et minbets c’est vraiment horrible), vous ne prenez pas d’infos sur la force de la main en face (il va payer avec A2 vu la cote !), vous ne prenez pas de la value, vous freinez toute action future sur les moins bonnes mains (AK, AQ, AJ vont être terrifié car minraise indiquent en général de la force), et d’autres milliards de raisons lol.

Mais alors, que faire ? Il y a 280 au pot et vous avez chacun 1780. Il faut construire un pot rapidement. On peut éventuellement planifier de payer au flop et miser turn et river :
En payant le flop, il y a 680 au pot à la turn. Admettons qu’il check/call un bet à 400. Il y a maintenant 1480 à la river et il vous reste environ 1200.
Bref, c’est jouable mais limite limite pour finir à tapis à la river (il va avoir du mal à payer le shove river). Relancez le flop semble une meilleure option pour pouvoir finir à tapis sans problème avant la river.

Je pense qu’une relance à 600 est assez « standard » et permet de gonfler le pot plus rapidement sans dévoiler la force de notre main. Imaginez vous à la place de la SB, vous avez AK, est-ce que vous avez plus peur de celui qui minraise à 400 ou de celui qui raise à 600. A priori, du minraise …

Bon, revenons au coup, vous avez minraisé à 400 et il vous surminraise à 900.

Maintenant, il est clair que vous faites face à AK, AQ ou un brelan. Sans read, il va être difficile de jeter cette main car il y a plus de chances qu’il ait AK, AQ qu’un brelan car vous avez AJ et il y a un A et un J au flop, du coup moins de combinaisons possibles pour faire un JJ ou un AA.
Admettons que vous preniez la décision de finir à tapis dans la main, comment jouer maintenant ?
Relancez à tapis est une mauvaise idée à mon avis car vous risquez de faire fuir AK, AQ, AT les seules mains qui pourraient vous payez plus tard. C’est un WA/WB donc il faut juste payer.
Ensuite, vous finirez à tapis à la turn et vu le pot, ça semble inévitable de toute façon.

Pour cette main là, le fait de call ou raise à tapis n’est pas si important car les deux joueurs sont commit. Mais imaginons des stacks plus gros (par exemple 3000), alors là, ça devient CLAIREMENT une erreur …




Bref, les situations de WA/WB sont sources de nombreuses erreurs. Faites-y attention, réfléchissez aux ranges de vos adversaires pour savoir si vous êtes en WA/WB et tenez en compte dans votre manière de jouer.
En général, vous rencontrerez des situations de WA/WB sur les flops avec peu de tirages. Pensez alors que, en général, vous devez jouer passivement. Bien sur, il y a beaucoup de cas particuliers et il faut prendre en compte tout les paramètres.
Pensez également à ce concept : des cartes peuvent tuer l’action. Si vous avez une grosse main, si des cartes peuvent tuer l’action alors ce concept devient, en général, plus important que le WA/WB et vous devez miser.

Dernier conseil : Jouez en réfléchissant. Raisonnez, toujours. Le poker ce n’est pas un jeu « d’instinct » et de « courage » (bien sur il en faut), c’est surtout un jeu compliqué tactiquement et stratégiquement parlant. On a tendance à jouer sans réfléchir et à ne pas se remettre en question. Mais chaque coups mérite réflexion. Réfléchissez aux ranges, planifiez vos mises, anticiper les actions de votre adversaire, … Prenez le temps de la réflexion, surtout dans vos parties live … Quitte à tout ce que vos amis demandent le time quand c’est à vous de jouer.

Analyse assez intéressante qui propose une façon "robotisée" de comment valoriser sa main au maximum.

Bye.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
targon
barracouda
barracouda
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 35
Lieu : Bourg-en-Bresse

MessageSujet: Re: Stratégie : WA/WB   Sam 12 Juil 2008 - 1:00

perso je retiens juste qu'il prend K9 comme exemple... come quoi ca doit souvent se verifier !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Stratégie : WA/WB
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Stratégie] Le repaire de Magthéridon
» Stratégie Professeur putricide
» [Malygos] Stratégie
» stratégie zombie
» [A LIRE] stratégie de kara

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bourg Hold'em Poker :: Poker en général :: Stratégie-
Sauter vers: