Communauté de joueurs de poker à Bourg en bresse et dans l'Ain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
BOURGHOLDEM c’est quoi ?
Présentation de l'association
Partenaires
ERA France, pour vendre et acheter, estimation gratuite
Derniers sujets
Tournois du mois
Les prochaines dates :

MERCREDI 30/11 5ème manche Ligue des Clubs On Line à 21h

SA-DI 10-11/12
AG et Finale du BEST


Partagez | 
 

 CR trip Dublin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Pegoire
Shark
Shark


Nombre de messages : 2193
Age : 34
Lieu : St-Etienne du Bois
Loisirs : Courir après le chien qui court après les vaches

MessageSujet: CR trip Dublin.   Mer 28 Sep - 12:26

Et bien voilà, le trip Dublin est déjà derrière nous…
9 mois d’attente pour 5 jours irlandais… Mais quels 5 jours !! 5 jours passés avec une belle bande de guguss du club. On était 10 quand même, auxquels il faut rajouter les membres des clubs voisins mais néanmoins amis et bien sur les supers rencontres faites sur place !
J’ai juste pris un pied phénoménal avec en méga bonus l’apothéose du dimanche soir, enfin du lundi matin ! Il faut bien l’avouer, on espérait tous que l’un d’entre nous irait chercher quelque chose. On a été récompensé. De fort belle manière !
J’ai évidement plein de moment à raconter et je vais essayer de le faire sans trop en oublier. Je vais faire ça en plusieurs parties. Commençons donc par le début, il paraît que c’est mieux ainsi.


1ière partie : Le voyage et ces imprévus!

Jour 1 : Mercredi 21/09.


Le décollage est prévu pour 15h. Parce que oui, par souci d’économie d’énergie, on a choisit l’avion plutôt que la rame. Pas con hein ?!

8h30, je me lève, je me bouscule, je ne me réveille pas, comme d’hab.… Qu’est ce que je raconte ? J’étais excité comme une pucelle qui découvre un mandrin et j’ai bondit du lit comme… une pucelle sur un mandrin. (Remarquez ci avant que pucelle et mandrin peuvent parfaitement être intervertis)
Mon sac est déjà prêt, il ne me reste que la trousse de toilette à ajouter à mon fardeau. Vous allez me dire, mais pourquoi parle t-il de sa trousse de toilette ? On s’en fout un peu à vrai dire…
Et ben j’en parle parce que, de un, c’est mon récit donc je parle de ce que je veux, et de deux, vous verrez ça a son importance plus tard…
Bref, faîtes moi confiance et restez concentré sur la suite. (Parce qu’il s’avère que pour des raisons évidentes, je ne me répète pas. Donc si vous ratez un passage, je ne le rerécrirais pas. Vous êtes prévenus)

Et là, premier good beat ! En relevant le courrier, j’ai une méga enveloppe de mon notaire qui m’envoie l’acte de vente de mon appartement, le tout accompagné d’un chèque de 500€ en solde de frais ! Je l’avais oublié ça, ça tombe à pique. Me voilà moins dead money !
Je bave déjà rien qu’à l’idée d’une bonne pinte de Carlsberg… (Note en passant : la pinte vaut exactement 0,473 176 473 litre. Je reconnais donc m’être complétement planté en affirmant haut et fort que la pinte valait 0.5l.)

Un petit café plus tard, me voilà sur la route. Le trip vers l’aéroport commence. Je vous le fait en condensé : Je pose ma fifille chez mes parents (ma fifille, c’est ma chienne en fait (quand je dis chienne, c’est vraiment une chienne (à quatre pates j’entends (qui fait ouaf ouaf quoi, pas oh oui oh oui donc))))
Donc, je disais que je posais ma fifille chez mes parents, donc chez ces grands-parents si vous suivez bien. Merde, j'en suis où? Et j'avais dit en condensé...

Je me rattrape : fifille parent, moi chez Nico et Isa, nous chez les parents à Isa et ces derniers nous emmènerons à l’aéroport… Merci à eux en passant !
Hop là ! Je viens de résumer 3h d’un coup en une seule petite phrase !

Revenons brièvement sur la trousse de toilette : Afin de ne pas me faire emmerder à la douane et à la fouille, j’ai mis ma trousse de toilette dans le sac à Nico puisque lui a pris un bagage en soute. Je me suis contenté d’un bagage en cabine pour ma part. Ce qui est largement suffisant pour 5 jours car sauf accident gastrique ou abus de confiance annale, 5 slips suffisent. Auxquels on rajoutera 5 paires de chaussette, 5 T-shirts, 1 jean et 2/3 bricoles indispensables tels que l’adaptateur électrique.

Tient ! Parlons-en de cet adaptateur ! Non content de conduire à gauche et de bouffer salé le matin, il a encore fallu qu’ils inventent un format de prise électrique spéciale… Déjà qu’il ne parle pas comme nous. Tous ça est aberrant ! Mais ce n’est que mon avis et je soupçonne qu’ils aient le même quand il débarque en France…


Il est déjà l’heure d’embarquer et je me retrouve en queue d’avion loin des amis qui ont chatté leur place à coté ! Mais je m’en remets très vite quand je vois arriver à coté de moi une charmante damoiselle d’un fort beau gabarit et qui très gentiment me laissera entrapercevoir… des choses qui pourraient heurter la sensibilité de mes plus jeunes lecteurs. Donc, je n’en dirais pas plus. Vous aviez qu’à être là.
Retenez simplement que les, à peine, 2h d’avion se sont bien passées. Tous comme l’atterrissage et la sortie du hall. 15 minutes d’attente quand même pour le taxi qui nous emmèneras à l’hôtel.

En gros, pour l’instant, tous se passe bien, trop bien. Limite, on est en plein rush… Ben ça ne va pas durer…


Nous voilà devant l’hôtel, et première erreur de notre part : On fume une clope.
Erreur parce que quand on est arrivé, il n’y avait personne à la réception…
Le temps de tirer 5 lattes et une jolie queue se dresse devant nous. L’excitation est palpable et on se fourre à l’arrière de la queue. (Bien évidement, aucune connotation sexuelle dans la phrase ci-avant)

Un quart d’heure plus tard, c’est enfin à mon tour. Ayant un anglais précaire, c’est Nico qui s’occupe de me checker.
5mn plus tard, le réceptionniste est toujours en train de pianoter sur son PC… Il s’absente 5mn puis revient et recommence à pianoter pendant 5mn…
Comme la file d’attente ne désemplit pas derrière moi et que des signes d’impatience se font entendre (En même temps, je comprends, si vous avez suivit, ça fait 15mn que je squatte le guichet auquel il faut rajouter le quart d’heure d’attente initial !)
Je me lance donc dans un « Do you have a problem sir ? »
Il me répond « oui, il y en a un ! », dans un français plus que correct !
Ca fait juste 30mn que tous les français défilent et baragouine l’anglais pour se faire comprendre et monsieur décide de réagir maintenant…
Bref, cela ne résous pas le problème de la chambre. Juste que maintenant je peux communiquer.

5mns de palabres supplémentaires et je me vois contrains et forcé de voir directement avec l’organisateur du tournois, Mr Mike Lacey.
Car bien que tous mes papiers soient en règle, avec récépissé à l’appuie, on m’affirme que je n’ai pas de chambre de réservé à mon nom.
En gros, pour l’instant je dors sur la moquette. Malgré le fait que ma chambre est déjà payée soit dit en passant…

Bon là, j’ai déjà un peu les boules. On avait tous le même papier justificatif, sans exceptions. Il y en a un dont il ne retrouve pas la trace, c’est le mien…

Avec mes 2 compagnons de chambré, nous partons donc à la recherche de Mike Lacey qui doit se trouver quelque part vers la salle de tournoi.
Arriver vers cette sale, située à 100m environ, on croise un gars tous seul derrière un PC. On y prête pas attention car Nico, qui est avec nous, connait Mike Lacey et affirme que celui-ci est dans la salle à coté.
Le problème est qu’il est en plein briefing avec les croupiers pour le satellite du soir auquel j’ai d’ailleurs prévu de participer (A ce moment là, je suis encore optimiste)

Donc on attend. 20 bonnes minutes. C’est long. Quand enfin ils ont fini, on arrive à chopper Mike Lacey qui s’avère ne pas être Mike Lacey…
Merci Nico pour le tuyau !
On est donc redirigé vers le vrai, l’unique Mike lacey qui se trouve être la personne seule devant le PC.
Enfin, seul… Plus vraiment maintenant puisqu’il s’occupe des inscriptions pour le satellite auquel j’avais prévu de participer (A ce moment là, l’optimisme est partit)
Bref, on vient juste de passer 20 minutes à attendre le faux Mike Lacey alors que le vrai Mike Lacey était tous seul à 10m de nous…
Autant vous dire que là, je commence à bien monter en pression. On arrive quand même à interpeller Mister Lacey qui nous demande d’attendre qu’il ait finit ce qu’il est en train de faire…

On attendra 1h de plus.
Heure utilisée à boire mes premières pintes de bière. Mais, dans la série bad beat, ce n’est pas fini !

Cela faisait bien 3 pintes que l’on attendait quand Damien nous rejoins.
Il est engagé dans le satellite qui va d’ailleurs commencer, sans moi (A ce moment là, je me suis fait une raison…)
Il m’explique rapidement que je ne suis pas le plus mal loti car Nico s’est trompé de sac à l’aéroport et est partit avec celui d’un autre.
Il vient de s’en rendre compte en sortant de la douche…
Sur le coup, ça me fait bien rire et je me dis que oui, finalement, je ne suis pas le plus malheureux !
Ce n’est qu’après quelques minutes que je réagis et me souviens que ma trousse de toilette est dans le sac à Nico…
La poisse, le séjour commence génial…

Je ne le sais pas à cet instant, mais j’atteins là le pire moment du voyage.
Car à partir de là, tout va s’arranger assez vite finalement. Fort heureusement !

Premièrement, Mike Lacey va enfin pouvoir s’occuper de nous. On retournera à l’accueil et en 5mn on avait notre chambre !
Deuxièmement, le sac sera retrouvé assez vite, avec ma trousse de toilette.
Troisièmement, tous ces imprévus m’ont empêché de faire le satellite ce qui est pas plus mal finalement ! Vu la structure, j’ai économisé 60€.

Il est maintenant 21h30 et après s’être enfilé quelques pintes supplémentaires, on file tout droit au resto/pub de l’hôtel où je mangerais… une pizza (Une valeur sure en ce premier jour où j’ai assez eu de déconvenues)

De retour vers le satellite pour prendre des nouvelles des engagés. Elles ne sont pas bonnes puisque personne de BHP n’a réussit à tenir dans cette boucherie sans nom. On s’enfile donc encore une ou deux pintes.

Il est 1h du matin et je décide judicieusement de faire un peu de cash avec Benoît.
Je cave donc à 100€ sur une table 1€/2€ en SH.
Bon manifestement, le run good est revenu car en à peine 1h30, je vais prendre 220€ net.

La première main où je verrais le flop est une paire de dix de BB qui trouve un flop dix haut sur lequel un check raise fera fold mon adversaire.
Je tire un petit bénéfice de 16€ de cette main que je perds très vite avec KQs.

Puis, je grinde tranquille pendant 20mn pour monter à 150€ quand arrive cette main.
UTG+1 qui est aussi le CO-1, SH oblige, ouvre à 7€. SB call. Je fais de même avec 55 rouge. On est donc 3 à voir le flop qui donne T53 avec 2 cœurs. 2 paires servis, 2 brelans flopés !
SB check et je check aussi malgré les cœurs. Je sais pertinemment que de toutes façon un tirage cœurs ne sera pas lâché au flop donc autant contrôler et prier.
Je préfère juste caller le CB qui est à 10€. SB avait fait de même avant moi. On est plus que 3 à voir la turn le 8 de pique qui fait rentrer un tirage pique en plus des cœurs.
SB check et je refais de même car je pense que CO-1 va envoyer un second barrel que je pourrais relancer. Tant pis si je me goure.
Mais ce n’est pas le cas et il envoie 15€ ce qui est peu. SB call très vite et je relance à 32€ ce qui est peu aussi. CO-1 fold très vite mais pas SB qui call à nouveau…
La river est un magnifique dix qui me donne le full et SB check rapidement. J’ai la meilleure main, c’est sur. Mais il faut que j’arrive à me faire payer. Je mise à nouveau 32€ dans le pot de 130€ environ en me laissant 70€ derrière s’il lui prend l’envie de me les réclamer. Il payera simplement et muckera devant mon full.

Je prends donc ce jolie pot et continue à vivoter mais redescend sous les 200€ de stack avant cette main.
Tous se couchent et je relance à 7€ mon bouton avec 69s carreau.
SB fold mais BB qui est là depuis 1 tour de table me revient dessus pour 17€.

Alors normalement, je dois fold. Mais plusieurs raisons me poussent à payer :
1/ Je suis au bouton, j’aurais la position.
2/ La BB est une grande gueule et a déjà réussit à gonfler toute la table en à peine un tour.
3/ A cause de 2/, toute la table veut se le faire, autant saisir l’occasion de suite.
4/ Ma main se lit dans les 2 sens et est coloré.

Bref je call et vois le flop J89 avec 1 carreau. BB avance très rapidement 25€. Muni de la 2ième paire, d’un tirage ventrale et d’un backdoor flush, je fais le moove le plus intelligent de ma session en le relançant à 85€ avec pour message : « je te crois pas, moi je suis lourd et maintenant je suis commit en plus »

BB réfléchit une petite minute et finit par pousser son tapis.
Je fais la moue et me gifle intérieurement.
Bon, ben j’ai plus trop le choix maintenant, faut que j’aille au bout de ma connerie et je rajoute donc les quelques 70€ dans ce pot qui en contient plus du triple…
Il claque fièrement sa paire de Roi et commence son cirque à base de « t’as vu comment je l’ai trappé ! ».

Mais ça va pas durer longtemps puisque la turn récompense mon panache et m’apporte un 6 !
Pas de retournement river et je prends cet énorme pot devant les insultes de BB et les ricanements des autres joueurs.

Je reperdrais un peu en ratant mes flops puis passerait un 4bet light avant de quitter la table avec 310€. Je me dirige vers le guichet et mes jetons sont comptés. Le préposé décide de m’embellir la soirée en se gourant de 10€ au décompte final. Je repars donc avec 320€ soit 220€ de bénéfice.

Benoit, de son côté, a pris 60€ et on décide de monter se coucher. Il est 2h30 et la journée a déjà été assez longue !

Fin de la première partie et je me rends compte que ça fait déjà un beau pavé !
La seconde s’annonce aussi longue et concernera principalement mon main event. Il y a pas mal de chose à voir !


Dernière édition par Pegoire le Jeu 29 Sep - 11:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pegoire
Shark
Shark


Nombre de messages : 2193
Age : 34
Lieu : St-Etienne du Bois
Loisirs : Courir après le chien qui court après les vaches

MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Jeu 29 Sep - 11:51

2ième partie : Un jour off à Dublin...

Jour 2, jeudi 22/09.

Levé du corps vers les 9h30. On trainaille un peu dans la chambre puis on descend vers 10h15 pour aller petit déjeuner. Good timing car le breakfast de l’hôtel est servit jusqu’à 10h30. On arrive juste à temps. Ce qui ne sera pas le cas de Nico et Isa notamment qui se pointe 10mns trop tard et se font refouler à l’entrée malgré leur insistance. Ca me fait bien rire d’ailleurs ! Pas eux…
Très bon petit déjeuner par ailleurs avec un buffet à volonté comprenant sucré et salé. Je me fais péter le bide avec de l’omelette, du bacon, et du morbier entre autres… Un peu de jus d’orange et une tasse de café pour pousser l’ensemble. Le tout pour 9.95€, rien à redire. Ce sera mon repas quotidien du matin/midi pendant tout le séjour.

Journée off pour ce jeudi. Le day1A du maint event commence à 13h mais personne de chez nous y est inscrit. On ira juste faire un petit tour au départ pour prendre la température.
Entre temps, je ferais la connaissance d’un autre Damien, allias wintops, et sa femme, Delphine. Ils ont rencontré Nico et Isa cet été à Vegas. 2 personnages forts sympathiques venus de Poitier. Wintops est de surcroît un excellent joueur de poker et vient de se lancer dans le monde pro ! Je lui (re)glisse ici un bon gros GL !

On va flâner une partie de l’après-midi entre le pub et le hall avant de partir faire une petite marche dans les alentours vers les 15/16h.
On ira notamment voir l’aviva stadium qui est à 500m de l’hôtel, stade dernière génération de 60k places posé au milieu des quartiers, impressionnant. Au retour, on passera par un pub. Standard.

Retour à l’hôtel en fin d’après-midi et on file vers la salle de tournoi pour prendre des news des connaissances qui sont en jeu. C’est à ce moment que je rencontre Fab le pat, ça nous vaudra quelques pintes de plus pour accompagner nos présentations respectives…

19h et la faim commence à se faire sentir. On décide d’aller manger en ville tous ensembles. On se retrouve donc à… 16 puisque plus on est de fou plus on rit !
Alors le problème, c’est que pour trouver un resto qui convienne aux 16, c’est plutôt coton !

Le 1ier resto que l’on fait ne peut pas nous faire une table de 16. On décide donc de se fractionner mais finalement il s’avère qu’il ne serve plus après 19h30 !! Next !
Le 2nd resto propose une jolie carte et peut nous recevoir mais les prix sont un peu élevés ce qui rebute un peu certain d’entre nous. Next !
Le 3ième resto est un kiosque. Next !
Le 4ième resto est fermé. Next !

On décide donc logiquement de retourner à l’hôtel quand, sur le chemin, on tombe sur le 5ième resto, qui est indien, et qui surtout sera le bon !
On demande donc une table de 16 où l’on ne sera que 13. Ben ouais certains ont filé tout droit… Tant pis, on y est, on reste !
Bien mal en a pris aux déserteurs car on a été reçu comme des rois, pour une somme plus que raisonnable ! Bref, on se remplit tous la panse comme il faut ! Arrosé par un petit vin australien qui vaut le détour… Et dans une super ambiance !
Ce qui me fera dire cette phrase : Vous connaissez l’histoire des français qui boivent du vin australien dans un resto indien en Irlande !

On rentre à l’hôtel vers les 23h et je dois avouer qu’entre les moult pintes ingurgités depuis midi et le vin du resto, je commence à être bien !
Je ne me souviens plus trop de ce qu’on a fait ensuite. Je crois bien qu’on a bu des pintes en attendant Guillaume qui devait arriver de Genève le matin mais qui a loupé son avion.
Jolie trip pour lui aussi tient ! Et puisqu’on est en train de l’attendre, j’ai le temps de vous narrer son aventure !

En gros, il était à peu près à l’heure le matin pour l’embarquement. Stéphane, qui prenait le même vol que lui, l’appel pour savoir où il était.
Guillaume répond qu’il est dans la voiture, que sa femme conduit, à l’entrée de l’aéroport. Il descend de la voiture et se dirige vers la douane où il se rend compte qu’il a oublié sa sacoche avec ces papiers d’identités.
Evidement, impossible de joindre sa femme qui avait mis son portable sur vibreur. Quand il arrive enfin à la joindre, il sait déjà qu’elle reviendra trop tard… Il est donc contraint de chercher un plan B pour rallier la capitale irlandaise.
Plan B qui sera un train pour Zurich et un vol pour Dublin en soirée !
300€ le trip quand même… GG !

Ha ben tient, le voilà ! Allez hop, une pinte pour fêter ça !



Bon, il se fait tard et demain c’est le grand jour ! Donc on file au dodo vers 1h et des brouettes après que l'on m'ait poliement demandé de laisser une table de cash game tranquile où Isa et Guillaume sévissait...
J'avais un peu trop bu à priori et mes blagues ne faisaient pas rire quelques joueurs et le croupier (français) en particulier!
Je crois que la goutte a été quand Isa a demandé le nom du croupier et que celui-ci a répondu "jonathan".
Je n'ai pas pu m'empêcher d'intervenir, de manière fort discrète évidemment, et de dire à Isa: "Dépêche toi de jouer Isa, car John attend!"



Fin de la seconde partie ! Promis, dans la 3ième partie, je parle du ME !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eric01
barracouda
barracouda


Nombre de messages : 451
Lieu : montagnat

MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Jeu 29 Sep - 13:40

j'attend la suite ..... excellent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greenangel
barracouda
barracouda


Nombre de messages : 630
Age : 39
Lieu : druillat 01
Loisirs : foot, poker

MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Jeu 29 Sep - 21:13

sympa de nous faire partager tout ça!!!

avec vos compte-rendu vous nous faites un peu vivre ces beaux moments et quel plaisir! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saiksa
Admin


Nombre de messages : 3157
Age : 31
Lieu : Bourg
Loisirs : Chwatter des fantasyland et regarder les autres misswet !

MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Jeu 29 Sep - 21:18

oh j'attends là garçon Rolling Eyes

_________________
fichier wsop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paknroll.free.fr
Pegoire
Shark
Shark


Nombre de messages : 2193
Age : 34
Lieu : St-Etienne du Bois
Loisirs : Courir après le chien qui court après les vaches

MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Jeu 29 Sep - 21:32

saiksa a écrit:
oh j'attends là garçon Rolling Eyes

10k€ et je te fais ça pour demain matin 8h Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fred
Shark
Shark


Nombre de messages : 1967
Age : 28
Lieu : avion, trains, voitures
Loisirs : rugby, poker, beach volley ...

MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Ven 30 Sep - 9:36

9h35 : à mon avis tu as pas recu ton cheque peg mais nous on veut bien la suite....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pegoire
Shark
Shark


Nombre de messages : 2193
Age : 34
Lieu : St-Etienne du Bois
Loisirs : Courir après le chien qui court après les vaches

MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Ven 30 Sep - 12:05

fred a écrit:
9h35 : à mon avis tu as pas recu ton cheque peg mais nous on veut bien la suite....

Bien vu l'aveugle Wink

Voilà néanmoins la suite:


3ième partie : Le grand jour…

Jour 3, Vendredi 23/09.

C’est le grand jour ! Les choses sérieuses débutent à 13h. Pour l’instant, il n’est que 9h30 et malgré les pintes de la veille, j’ai passé une bonne nuit. Je ne ressens aucune pression. C’est une bonne chose.
Après une bonne douche, on file au déjeuner, le même que la veille. Il est 11h et j’ai donc encore 2h à patienter. Inutile de faire les cent pas dans les couloirs, je remonte donc dans la chambre et me recouche pour une petite sieste devant la télé. Si tous va bien, j’ai 11h de poker effectif à jouer.

12h45, je me dirige vers la salle de tournois et prends connaissance de ma table qui sera la 35, place 4. Je la repère rapidement et je suis plutôt content de voir qu’elle se situe vers la table télévisée. Une chose de sure, je ne changerais pas de place durant ce day1. De plus, je me trouve contre le stand des couvreurs. Inconvénient, ça brasse un peu. Avantage, j’entendrais tous les ragots et rumeurs ainsi que les infos importantes…

Après un petit discours d’introduction, le shuffle up and deal est lancé vers 13h10 !
C’est confirmé, nous voilà partit pour 11 niveaux d’une heure. 15mn de break tous les 2 niveaux et un diner break d’une heure après le round 7.
Rappel de la structure, on démarre avec 20000 de tapis sur des rounds 25/50 puis 50/100, 75/150, 100/200, etc… jusqu’au 11ième et dernier niveau qui sera 500/1000/125. Les antes apparaissent au niveau 5, 100/200/25. C’est la structure des deepstacks winamax en fait. Le tout en SH.
656 joueurs ont pris le départ, ce qui fait du WPO le plus grand tournoi de SH hors WSOP !

Allez c’est partit ! Je ne me fixe pas vraiment de ligne de conduite au départ. J’observe et j’avise au fil du temps… On a 200 blindes, il y a de quoi voir venir mais attention quand même, SH oblige, les tours défilent vite. Encore plus avec des croupiers professionnels très compétents. (Et notamment quelques croupières vraiment très agréables)

Note à béné (et aux autres aussi) : N’ayant pas pris de notes, je fais le résumé de mémoire. Les montants seront parfois approximatifs. Et évidement, la mémoire est sélective. Possible donc que j’oublie un coup charnière et que je fasse preuve de mauvaise foi !


Présentation sommaire de la table :

Siège 1 : Homme, environ 1m75 mais seulement 1m35 assis. Casquette W vissé sur le crane, T-shirt rouge vif assorti aux écouteurs. Fort sympathique au demeurant, il est de Montpellier comme l’atteste son accent. Plutôt du genre loose, il ne s’avèrera pas facile à manier, surtout sur ses blindes. Il s’appelle Laurent, nous l’appellerons donc Lolo.

Siège 2 : Encore un homme, avec une barbichette cette fois. Lunette noir foncé, sweat à capuche noir foncé toujours sur le maillet. Joueurs serré. Plus la journée avancera plus il finira enfoncé sur son siège, glissant petit à petit sous la table se redressant uniquement pour les coups qu’il joue. Je n’ai pas de souvenir de l’avoir entendu parler une seule fois avant sa sortie, nous l’appellerons donc le muet.

Siège 3 : Toujours un homme, pas de signe particulier. De toutes façon, on s’en fou. J’ai du le voir jouer 3 mains. Un vrai coffre fort, je pense que sa range d’ouverture devait être AA+. Je crois que je n’en parlerais pas mais on appellera la serrure quand même, par politesse.

Siège 4 : Moi. J’hésite à utiliser la 3ième personne pour parler de moi mais cela pourrait paraître prétentieux, je m’appellerais donc «JE».

Siège 5 : Devinez quoi ! Un homme. Il est rigolo. C’est le stéréotype même du qualifier online. Maîtrise approximative des cartes en main, maîtrise approximative des relances, des jetons, des actions, etc… Bourré de tell, du caviar à jouer ! Comme il est rigolo et que j’ai aucune idée de son nom, on l’appellera Zavatta. Sinon, il nous confie être venu en avion, c’est une info gratuite.

Siège 6 : Vous l’aurez deviné, un homme. Mais pas comme les autres celui-là puisqu’il est du quartier donc irlandais. L’irlandais est joueur voire gambler. Avec un taux de participation aux mains proche de 168%, en gros il joue tout et fera des montagnes russes sans arrêt. Nous l’appellerons Mr Glingo car l’irlandais Glingo. Sinon, il est arrivé à pied, c’est aussi une info gratuite.


Round 1, 25/50 : 20k.

J’attaque en BB puisque le bouton a été tiré en place 2.
Première main, Zavatta, UTG, relance à 250. Ok. Payé 2 fois, son CB à 1000 ne trouvera pas de payeurs. Ok.
Durant 2 tours, je passe toutes mes mains. Que des poubelles pour commencer.
J’utilise donc mon temps à observer les autres. Déjà un jolie tell sur Zavatta qui mise cher avec un gros jeu et pas cher avec rien. J’attends mon heure…

UTG, je lève enfin une main, TT que je relance à 150. Zavatta call, Mr Glingo aussi, lolo aussi, le muet aussi, et serrure arrive quand même à trouver une cote pour folder !
Super, c’est ma première relance et tout le monde s’invite. Et le flop donne KQx. Je check et abandonne devant la relance de Mr Glingo surelancé par le muet.
Ce coup m’agace un peu, je dois bien l’avouer.

Je trouve un JTs au bouton suivant que j’ouvre à 125. Zavatta et Mr Glingo paye pour voir un flop J93. Zavatta check mais Mr Glingo mise 200 que je relance à 550. Zavatta fuie mais Mr Glingo paye.
La turn est un 7 et Mr Glingo mise 500. Le coup commence à puer mais je call avec pour objectif d’aviser la river qui est un autre 7. Mr Glingo check, ce qui me surprends. Il était donc à tirage où sur une middle. La seule chose qui me bat est un meilleur valet mais je n’y crois pas et je mise 1000. Il jette rapidement.
Je monte à 21.2k et me maintient jusqu’à la fin du round sans coup particulier.


Round 2, 50/100 : 21k.

Je vais être un peu plus actif sur ce round et prendre plusieurs petits pots mais rien de vraiment intéressant. Je pars en break avec 23k.


Round 3, 75/150 : 23k.

Je commence à bien cerner la table qui s’avère être plutôt faible et exploitable. Il suffit d’attendre les bons spots. On a repris depuis 10mn quand le bon spot en question arrive.

Je suis SB quand Mr Glingo limpe à 150. Lolo relance à 625, le muet et la serrure fold. Je lève A2s pique et décide de m’offrir le flop car Mr Glingo va payer. On ne s’est jamais, des fois que…
Effectivement Mr Glingo paye et le flop donne 722 ! J
e ressers aussitôt les cuisses pour contenir un début d’érection et check.
Mr Glingo fait de même. Lolo CB à 825 que je call. Aucune raison de relancer les quasis nuts sur un tableau aussi sec.
Et là, Mr Glingo décide d’envoyer un bon pavé à 3800. Lolo fold rapidement (Et moi je bande dure mais je crois que ça ne se voit pas).
Je prends quelques instants pour réfléchir à la meilleure action et décide de lui revenir dessus pour 5500 de plus. Montant qui lui laisse la place de tout pousser s’il le souhaite.
Mr Glingo part dans une longue réflexion de 3 bonnes minutes.
Maintenant c’est sur, il n’a ni 72, ni 77.
A priori, c’est une over ou un 2. Il finit par pousser tapis que j’insta call en souillant mon caleçon. I
l me montre, tenez-vous bien, J2o !!
Je suis couvert de 2000 mais pas d’horreurs n’arrivent ! Merci à Mr Glingo de jouer J2o UTG !!

Je grimpe donc à 45k et utiliserais ce tapis pour agresser un peu plus la table. Je me friterais notamment 2 fois avec le muet pour un résultat comptable nul.


Round 4, 100/200 : 45k.

Durant ce round, je vais m’atteler à museler Zavatta qui est le seul à essayer de me répondre. Je vais gagner 3 coups de suite contre lui ce qui le calmera. Il me nommera officiellement son chat noir et à partir de là, à chaque fois que je jouerais un coup, il fuira. (Et c’est vrai en plus !!)

Je ne fais pas pour autant grimper mon tapis. Ce que je gagne chez Zavatta, je le réinvestis à perte chez les autres, notamment Lolo qui semble trouver du jeu sur sa BB…

Mr Glingo est quand à lui toujours là. Je l’avais laissé à 2000 et fais doubler derrière quand il a poussé sur ma BB. Son A7 a tenu contre mon 67s. Depuis il vivote entre 2000 et 4000.
Il finira par encore perdre un coup et tomber à 1500 qu’il pousse encore une fois sur ma BB. Muni de 45k, je paye avec mon petit 53s qui fera quinte. C’est le 1ier sortant de la table.
Je pars en break avec 48k.


Round 5, 100/200/25 : 48k.

Dès la reprise, Zavatta propose un joli numéro en craquant les Dames du muet avec AK.
Le muet se retrouve amputé d’un bras du coup, pas de pot. Il tombe donc à 11k quand arrive ce coup.

UTG+1, je relance KK à 525. Zavatta et Lolo fold mais le muet me revient dessus pour 1400.
La serrure (qui est toujours là) fold sans regarder ces cartes.
Je regarde la hauteur du tapis du muet et 4bet à 3200. Ce qui lui laisse de quoi pousser ses 11k.
Evidement, le plan se déroule sans accroc et il envoie le bouzin.
Je fais face à JJ.
Attention, c’est un flop à sensation que nous deal le croupier.

D’abord le J de trèfle, merde !
Ensuite le K de trèfle, youpi !
Puis une brique à trèfle !
La turn est une nouvelle brique à trèfle, pas glop pas glop !!
La river est une bonne brique comme on les apprécie dans ces cas là !

Je shoote donc mon deuxième larron de la journée et grimpe à un petit 60k. Et on se retrouve à 4. Bizarrement, on va rester 4 pendant 30 bonnes minutes. Mais ça ne me dérange pas. J’ai plus de jetons que toute la table réunie.
Pendant tout le temps où on est en SSH, je vais ouvrir 3 mains sur 4 sans avoir quelconque résistance. Je crois que je me suis fais 3bet 2 fois… Bref, je me gargarise et grimpe à 70k aisément.


Round 6, 150/300/25 : 70k.

RAS pendant ce niveau. La table a décidé de me répondre donc j’ai ralenti pour me racheter une image. En plus 2 nouveaux joueurs, des mecs, toujours des mecs, arrivent à la table, munie chacun de 40k environ.
Le 1ier fera une quinte flush donc je l’appellerais Chatard et le second fera acte de présence donc je l’appellerais Lucie (allez savoir pourquoi, moi-même je ne me l’explique pas)


Round 7 : 200/400/50, 70k.

A nouveau RAS sur ce niveau.
Ha non, un coup super marrant !
Tous se couchent et je lève les AS en SB que je relance à 900.
Zavatta me regarde droit dans les yeux et normalement va jeter en s’aplatissant au sol.
Mais non, il ose me toiser en 3bettant à 2700.
C’est un crime de lèse majesté me dis-je et je le 4bet 6000 auquel il répond par un 5bet push.
Ok, j’ai compris, je joue pour 2% et la couleur puisque Zavatta claque fièrement ces as quand je paye.
Le board ne change rien, quel surprise, et on partage donc… les antes puisque c’était un combat de blinde.
Super marrant hein !

Je pars au diner break avec 66k. Pour l’instant, cela ne se passe pas trop mal mais je sais, par expérience, que le plus dure reste à faire.
L’année dernière, après 7h de jeu, j’avais clairement ressentit la fatigue et j’avais craqué après avoir pris une horreur… Je sais donc que ça peut aller vite dans un sens comme dans l’autre.

Par contre, une bonne chose, je mange assez facilement même si je n’ai pas super faim. J’en profite pour discuter un peu avec les copains, et je dois avouer que ça fait du bien. Les batteries sont bien rechargées pour la reprise.
Juste avant celle-ci, je rencontre rapidement Romain allias Upanddown. On fera un peu plus connaissance plus tard.


Round 8, 250/500/75 : 66k

La reprise est très calme et malgré que je me sois bien reposé, j’ai du mal à reprendre le rythme.
Un petit mot sur la serrure qui, à force de tout folder, a réduit son tapis à peau de chagrin. Il lui reste moins de 10BB auxquels il s’accroche.
Je dois aussi dire que depuis 2 rounds, je le laisse tranquille pour une simple et bonne raison est qu’il ne fait pas de vague et donc qu’il me fout la paix.
Ca me fait toujours un gars de moins à surveiller.
Et surtout, s’il sort, il peut potentiellement être remplacé par un gros stack, rôle que je tiens actuellement et qui me convient !

Malheureusement, il finira par sortir assez vite en tombant méga short.
Et bien sur, ce qui est redouté arrivant toujours, c’est un irlandais avec 60k qui le remplace. Un irlandais super aggro et qui joue bien en plus !
Heureusement il est bien sympa et on va bien délirer les deux. Nous l’appellerons Vettel car c’est le sosie de Sébastian Vettel. Véridique.

Bon, par contre, il va me prendre beaucoup de spot et souvent me couper l’herbe sous le pied. Mais on va mettre une sacrés ambiance à table tant est si bien que beaucoup viendront nous regarder.
Le spectacle n’étant pas vraiment les coups joués mais surtout le sketch que l’on est en train d’improviser !

Rien de particulier durant ce round où je grind un petit peu pour monter à 69k.
Zavatta se fait sortir par Vettel en fin de round et est remplacé par un ami de Romain. Nous l’appellerons donc le pote d’un pote.


Round 9 et 10, 300/600/75, 400/800/100 : 69k

Vraiment pas grand-chose à raconter. Pendant 1h30, je joue quelques coups par ci par là mais surtout je fais le con avec Vettel.
A noter, que Chatard fait sa quinte flush en début de round 9 et gagne un ticket pour WPO de l’année prochaine.
Et c’est grace à moi, car il n’était pas au courant des bountys et j’ai donc fait remarquer qu’il fallait appeler un TD.
Pour fêter ça, il offrira une tournée à la table. Derrière on mettra chacun la notre jusqu’à la fin du day1.
Du coup, je m’enivre un peu surtout avec la fatigue accumulée. Et les délires avec Vettel repartent de plus bel !!

On arrive à la fin du round 10 quand arrive le coup de massue que je prends comme un uppercut.
Lucie relance au bouton à 1700 et Vettel en SB paye.
Je lève TT et place un 3bet à 4300 que seul Vettel call.
Le flop vient J86 et Vettel check. Je CB 5500 que Vettel call.
La turn est un 7 et Vettel mise 10k.
Je n’arrive pas à trop le situer. Je suis dans le doute donc je call. Logique.
La river est un 7 anodin et Vettel met 15k.
Je sais plus où me mettre… son action est tellement polarisée…
Je finis par call, ce qui est certainement une erreur. Et c’est confirmé puisqu’il me montre 78 et full…

Celui là, je ne l’ai vraiment pas vu venir.
Dans un premier temps je peste contre son double call, PF et au flop.
Puis dans un second, j’ai envie de me flageller tellement je dois abandonner river et peut être même à la turn…

Bref, ce coup fait mal mentalement. Heureusement, j’avais pris quelques jetons avant à droite à gauche ce qui me laisse 45k pour partir au dernier break qui tombe à point !

Je peux raconter mes malheurs à de chaleureuses épaules et les copains me remontront le moral en me faisant relativiser.
En effet, il me reste 45k quand même et encore une heure à jouer ! Hors de question de spew un si beau day1 pour l’instant !


Round 11, 500/1000/125 : 45k.

Je reviens le couteau entre les dents, bien décidé à repartir de l’avant. Je ne ressens même plus la fatigue.
Très rapidement, le pote de mon pote double à 40k avec QQ vs JJ de Vettel. Les tapis volent avant le flop.
La main suivante, lolo qui est encore là, relance à 2500 que Lucie et vettel call. Je lève QQ et 3bet à 7k.
Seul vettel call et on voit le flop J89 avec J9 carreau.
A partir de là, le coup va très vite.
Vettel donkbet 8k que je relance 19k.
Il pousse tapis et je paye très vite.
Il montre un improbable 85s carreau pour paire + flushdraw…!!

Pour la seconde fois, mon tournoi est en jeu…
La turn est un T et me donne la quinte. Je dois donc éviter les 8 carreaux restant puisque j’ai la dame.
Je lâche mon premier hurlement, néanmoins contenu, sur la bonne brique river que l’on apprécie tous dans ces cas là (Je l’ai déjà dit ça non ?)

Me voilà à presque 100k ! Après ce coup, j’ai ressentit un vrai coup de bambou et me suis donc contenter d’attendre. Zéro risque.
J’avais la chance d’avoir un trop beau tapis pour le day2, hors de question de spew ne serait-ce que 10k sur une main à potentiel.

Je vais donc simplement placer deux 3bet avec 99 les deux fois. 3bet respectés.

Quel bonheur de ranger 101k dans le sac isotherme! (ou quelque chose dans le genre)
Quel bonheur aussi d’avoir su/pu rebondir après ce maudit TT…

Je m’enfilerais 2 ou 3 pintes en décompressant avec les copains puis monterais me coucher, las, éreinté, épuisé… Mais assez content de ma prestation.
A vue de pif, 101k doit me mettre dans le haut du classement.


Fin de la 3ième partie. Suite plus tard avec le day2…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cakk01
barracouda
barracouda


Nombre de messages : 380
Age : 31
Lieu : Bourg en Bresse
Loisirs : friser

MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Ven 30 Sep - 15:00

nice Cr PEg ! on attend la suite avec impatience ...

_________________
« La chance d'avoir du talent ne suffit pas ; il faut encore le talent d'avoir de la chance. » Hector Berlioz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KANIBAL
Shark
Shark


Nombre de messages : 819
Age : 53
Lieu : Au fond des bois a traquer le sanglier...
Loisirs : Chasse - Poker. Manger du calamar...

MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Ven 30 Sep - 16:03

LAAA SUITE !!! bounce

LAAA SUITE !!! bounce

LAAA SUITE !!! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.multiservices-neuville.com
Tonton Crado
Shark
Shark


Nombre de messages : 3267
Age : 43
Lieu : Villereversure
Loisirs : Volley Basket Jeux Ciné

MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Ven 30 Sep - 18:47

Joli Cr Peg, hate de lire la suite cheers cheers cheers

_________________
La meilleure défense, c'est la chatte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ROMAIN
anchois
anchois


Nombre de messages : 34
Lieu : Bourg-en-Bresse

MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Ven 30 Sep - 21:04

C'est un plaisir de lire tes récits !
J'ai bien bien ri d'ailleurs Razz
GG !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saiksa
Admin


Nombre de messages : 3157
Age : 31
Lieu : Bourg
Loisirs : Chwatter des fantasyland et regarder les autres misswet !

MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Sam 1 Oct - 13:02

putain c'est vrai que la session de bichette et goyom en cash où on etait spectateurs etait vraiment bien marrante. On a du en faire chier plus d'un à tout commenter. heureusement que les croupiers et floor etaient tres tres tres tolérants Laughing
et je me suis vraiment marré quand je passais te voir a ta table avec Vettel (a lui montrer des photos du vrai Vettel et de Mika) Laughing

allez , la suite !!! cheers

_________________
fichier wsop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paknroll.free.fr
Epalisca
Admin


Nombre de messages : 2694
Age : 43
Lieu : Bourg
Loisirs : Jeux

MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Sam 1 Oct - 21:03

superbe CR Peg; vraiment !
Quelques tournures et effets de premier ordre, classieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pegoire
Shark
Shark


Nombre de messages : 2193
Age : 34
Lieu : St-Etienne du Bois
Loisirs : Courir après le chien qui court après les vaches

MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Dim 2 Oct - 2:19

Epalisca a écrit:
superbe CR Peg; vraiment !
Quelques tournures et effets de premier ordre, classieux !

Pas de boules noires ? Laughing

Sinon merci pour les com', ça fait zizir ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saiksa
Admin


Nombre de messages : 3157
Age : 31
Lieu : Bourg
Loisirs : Chwatter des fantasyland et regarder les autres misswet !

MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Lun 3 Oct - 13:34

Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes

_________________
fichier wsop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paknroll.free.fr
Pegoire
Shark
Shark


Nombre de messages : 2193
Age : 34
Lieu : St-Etienne du Bois
Loisirs : Courir après le chien qui court après les vaches

MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Lun 3 Oct - 15:33

saiksa a écrit:
Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes

oui???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saiksa
Admin


Nombre de messages : 3157
Age : 31
Lieu : Bourg
Loisirs : Chwatter des fantasyland et regarder les autres misswet !

MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Lun 3 Oct - 16:59

LA SUITE Exclamation

_________________
fichier wsop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paknroll.free.fr
Tonton Crado
Shark
Shark


Nombre de messages : 3267
Age : 43
Lieu : Villereversure
Loisirs : Volley Basket Jeux Ciné

MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Lun 3 Oct - 20:05

C'est vrai, ça traîne ! Very Happy

_________________
La meilleure défense, c'est la chatte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pegoire
Shark
Shark


Nombre de messages : 2193
Age : 34
Lieu : St-Etienne du Bois
Loisirs : Courir après le chien qui court après les vaches

MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Lun 3 Oct - 20:34

Voilà la suite!
Que s'est bon d'être désiré Laughing

4ième partie : Day2, 4h de calvaire.


Jour 4 : Samedi 24/09.

La nuit a été courte mais j’ai bien dormis. 5 petites heures de sommeil réparatrices. Le réveil sonne à 9h15 car on a prévu de regarder le 3ième match de poule de rugby de l’équipe de France dans le hall de l’hôtel où moult écran sont pendus aux murs.
Deux raisons nous motivent. Premièrement, on est chauvin et le match nous oppose aux all blacks. Et deuxièmement, on est quand même sur une terre de rugby donc si par miracle on venait à tordre la Nouvelle Zélande, on pourrait brag dans les couloirs…

Bon, le réveil à sonner à 9h15 et alors que le coup d’envoi est donné à 9h30, heure locale, je suis encore en position horizontale…
Les 5 premières minutes de jeu laissent augurer d’un bon match tricolore. Je me lève donc et file sous la douche alors que le score est vierge comme ma fifille (ben ouais, je l’ai fait stériliser pour qu’elle ne connaisse qu’un homme dans sa vie. C’est mon coté zoophile)
Je ressors à peine 10 minutes plus tard et le score est de 12 à 0. Pour les néo-zélandais bien sur.
J’enfile ma veste et descend dans le hall, ce qui me prend approximativement, à 1mn prêt, 2mn. Le score est de 19 à 0. Toujours pour les néo-zélandais. Nous n’avons donc pas réussit à mettre de gamelle pour inverser la tendance. Dommage.
La salle du déjeuner étant aussi équipée d’un grand écran, oui il y en a de partout, je m’installe donc à table pour manger le buffet quotidien devant le match. Ce qui m’emmènera jusqu’à la mi-temps. Le score est de 19 à 3 puisque le buteur français a réussit à éviter la glissade en bottant une pénalité.

Je remonte dans la chambre afin de me faire une petite revue de presse online et laisser quelques infos sur les forums.
Je récupère également les infos concernant le tournois et j’apprends que nous ne sommes plus que 220 sur 656 et que la moyenne est donc à +/- 60k. Avec 101k et d’après le chipcount, je suis 29ième des survivants. Nouvelle, dont je suis assez fier.

La reprise est prévue à 13h et je sais plus trop ce que j’ai fait pour tuer le temps, mais à vrai dire on s’en fou. Ce qu’il y a de sur, c’est vers 12h45 que je prends connaissance du tirage de ma nouvelle table et il en ressort plusieurs satisfactions :

1/ Je tire la table 4, place 4. Je suis content de tirer un petit chiffre de table. On ne devrait pas bouger. Je ne le sais pas mais je me goure puisque la table 4 est sur un coté. Coté que le floor va déblayer rapidement pour regrouper dans l’axe de la salle.
2/ Je suis chipleader de ma table avec un seul stack (presque) équivalent mais qui est 2 places à ma droite. J’ai donc la position.
3/ Le reste de la tablée possède des stacks intermédiaires entre 40k et 70k. Comme on reprend sur 600/1200/150, je suis content de ne pas avoir de gars à l’agonie qui vont resteal 15bb sans arrêt. On devrait pouvoir un peu jouer.

Bon, évidement comme la table va casser très vite, les satisfactions n’en étaient pas en fait. Il est donc inutile d’avoir lu la liste des satisfactions préalablement établie. Si vous l’avez quand même lu, ben vous avez perdu un peu de temps. Tant pis pour vous, fallait lire les lignes suivantes avant de lire les précédentes. Bref…

Allez, c’est repartit pour le CR du tournoi et du day2.


Round 12, 600/1200/150 : 101k.

Comme dit plus haut, la table va casser assez vite, environ 30mn après le coup d’envoi. Laps de temps amplement suffisant pour perdre la quasi moitié de mon tapis…

Parenthèse : Comme la table casse, je ne vous fait pas de description de mes camarades. Une exception cependant pour le gars assis 2 places après moi pour la simple et bonne raison qu’il est plutôt grand, plutôt costaud et surtout qu’il va lire ce résumer. Il s’appelle Edouard allias Zedko du P@L. Nous l’appellerons donc Monsieur (bon, il est aussi plutôt sympa).

Donc, je disais que j’allais perdre la moitié de mon stack. En 2 coups et demi on va dire.
D’abord, sur ma première SB où, après 2 limp (CO et bouton), je complète après avec K9s à cœur. C’est certainement une erreur. J’aurais du utiliser mon stack, relancer, montrer que je suis le patron puisque j’ai la plus grosse pour le moment et ainsi punir les limpers.
Mais je me suis fait dessus sous prétexte que je ne connaissais pas la table. Bref, je call et la BB check.

Le flop est juste génial et donne 9T6 avec T6 à cœur. En gros je flop une bombe et je pars pour un check raise, persuadé que sur les 3 gugusses, il y en a bien un qui va bouger ! Que nenni, tout le monde check et nous voyons la turn, le 5 de cœur. Deuxième erreur donc.
Impeccable, me voilà avec les nuts car je me refuse à penser au set up d’entrée. Il est temps de faire gonfler le pot et je relance à 3200 dans 5700. BB et CO payent.
La river est un 5 apportant une doublette au tableau. Comme je me refuse toujours à penser au set up d’entrée, je pose un deuxième barrel, entre le value et le blocking, à 5500.
SB, très rapidement, me relance pour 16k de mieux. CO fold et je comprends que j’ai à faire à un traquenard… Après 2mn de réflexion, je ne peux me résoudre à jeter ma main et paye pour voir l’évident full et 56o de mon adversaire.
Troisième erreur donc, car je dois fold. Que pouvait-il avoir d’autre ?

Ce coup me fait très mal.
De un, j’y ai laissé des plumes. 25k de plumes pour être exact.
De deux, je déteste les runers runers.
Et de trois, il n’y a rien qui ne m’énerve plus au poker que les gros coups perdus où tu as une bouse qui se transforme en monstre alors que tu n’as rien demandé à personne puisque tu étais en blinde…

Et ce n’est pas finit. Une orbite plus tard, sur ma BB, Monsieur relance à 3200. Tous jettent et je décide de défendre mon énorme 9To. Le flop me donne raison avec 988.
Je check, il CB, je 3bet et prends tapis dans la tronche. Comme monsieur est plutôt grand, plutôt costaud, plutôt sympa et surtout plutôt sérieux, je comprends que je suis derrière et fold en y laissant un petit billet de 12/13k quand même.
Oui, je suis un peu en tilt aussi…

Je vais encore spew 10k sur un coup où je dois payer une relance pré-flop et un CB. Mais me souvient plus trop de quoi en détail.

Je suis finalement assez content que la table casse !
Parce que ma mort était annoncée et je pense qu’on avait du me surnommé PPPN (Passera Pas le Prochain Niveau)
Parce que, aussi, on avait une enceinte qui crachait directement sur notre table et c’était plutôt TRES FORT ! Et donc très désagréable. Vraiment.

Donc me voilà sur ma dernière table. Mais je ne le sais pas encore, évidement.
Table 23, siège 4. Toujours hérité du 4 d’ailleurs. Rigolo ça, hein ?
Muni d’un tapis de 50k, forcément, c’est pas la fête comparé au départ mais ce n’est pas non plus la catastrophe. J’ai encore plus de 40 blindes.
Ce changement de table me permet de me calmer et je me dis : Nouvelle table, nouvelle place, nouveau adversaire, nouveau tournois !


Description sommaire de la table :

Siège 1 : Un gars dont je n’ai strictement aucun souvenir. Nous l’appellerons donc l’homme invisible.

Siège 2 : Encore un gars dont je n’ai guère plus de souvenir. Il me semble qu’il n’a pas fait de vague en pratiquant un poker sérieux. Nous l’appellerons donc Kelly Slater.

Siège 3 : Toujours un gars. Short stack quand je suis arrivé, short stack quand je suis partis. Pour autant, il me survivra. Nous l’appellerons donc Jean-Pierre françois.

Siège 4 : Ma gueule. Et à ce moment, ce n’est pas celle des grands jours.

Siège 5 : Un comique. Toujours un commentaire à faire sur sa main, qu’il ait joué ou non. En gros, il a besoin de justifier toutes ces actions. On s’en bien qu’il ne maîtrise pas toutes les finesses de ce jeu mais il est là. Avec un gros, énorme tapis en plus. C’est donc un comique gras. Nous l’appellerons donc Bigard. Pour les friands d’info gratuite, sachez qu’il sifflote bien, mais trop.

Siège 6 : La seule et unique gonzesse que j’ai eu l’honneur de pratiquer durant ce tournoi. Elle a une casquette, une veste à capuche, porte un jean mais elle est short. En gros, elle ressemble à un mec. Mais elle a de très jolis yeux. Et deux en plus. Seul signe distinctif, elle a environ 10 logos collés sur ces vêtements. Nous l’appellerons donc la femme sandwich.

Le temps de m’installer, de remettre mes jetons en ordre et de folder une dizaine de mains que le round est fini.


Round 13, 800/1600/200 : 50k.

Première observation, je me rends compte que l’homme invisible a disparu. Ma théorie est qu’il a busté. Si ce n’est pas ça, j’espère que des recherches ont été lancées.
Un nouveau joueur arrive donc à sa place.
Donc en siège 1, nous avons : Homme métisse qui finira 7ième au final. Par hommage à son parcours, ça présentation sera faîte avec l’accent créole.
T’é bon joueu’ donc. Il a’’ive à table avec une g’osse pile de jeton qu’il utilise’a t’ès t’ès bien. Ne pa’le’a quasiment pas ou alo’s pou’ cong’atuler une action. Fo’t sympathique au demeu’ant, ce se’a lui mon bou’’eau du jou’. Mais je ne lui en veux v’aiment pas et tient ‘éellement à chaleu’eusement le féliciter pou’ son excellent pa’cou’t. B’avo, mille fois b’avo. Il ‘épond au doux nom de Claude-Eddy (ve’idique) nous l’appelle’ons donc… Claude-Eddy pa’ce que son p’énom est aussi d’ole que le mien.
De’niè’e inf’mation, qui plus est g’atuite, il est, comme stipuler plus haut, métisse, mais n’a pas, ne se’ait-ce qu’un g’amme, d’accent.
Cet hommage avec accent est donc totalement arbitraire.

Place au jeu. Très rapidement, je vais encore perdre un peu de jetons en payant une nouvelle fois une relance et un CB avec un brodway du genre KQo.
Tous se passent bien donc. Malgré tout, j’ai un semblant de lucidité pour me contenir, attendre et faire le dos rond jusqu’à la fin du round. Car, évidement, je suis card dead.
Mais les blindes tournent et mine ne rien, je tombe à 27k pour aller en braek…


Round 14, 1000/2000/200 : 27k.

Ben voilà, le constat est horrible. 11h de jeu la veille pour monter un très beau tapis. 2h pour le détruire.
13BB à la reprise et mode binaire enclenché : Push or fold…

Assez bizarrement, je vais assez bien m’en sortir. En fait, je pense plutôt que mon timing sur tout mes push est bon. En gros, j’ai la chance de ne pas trouver de jeu en face.
Enfin, je dis ça… J’ai aussi surtout la chance d’avoir Bigard en BB quand je suis en SB et que personne n’a bougé avant moi. Avec son stack de 250k, il va quand même trouver le moyen de fold A8s et KJs sur mes tapis !!
Durant une grosse heure, je vais pousser le plus souvent possible. Comprenez que je vais pousser dès la situation s’y prêtera et notamment 100% de mes SB quand personne n’aura ouvert.
Jean-Pierre François va souvent me couper l’herbe sous le pied donc autant dire que je vais prendre des risques dès qu’il foldera… Mais pour l’instant, ça passe.

Ca passe tellement bien que je vais remonter plusieurs fois au dessus de 40k avant la fin du round que je finis à 35k. Le tout sans shown down.


Round 15, 1200/2400/250 : 35k.

Ayant repris un peu de profondeur, je passe deux 3bet push sur des ouvertures de kelly slater et de la femme sandwich avec QJs et AJ.
Je retrouve donc un stack qui me permet de faire quelques ouvertures standards, en quasi min-raise cependant. C’est agréable mais ça ne durera pas longtemps… 3 mains pour être précis.

La première, j’ouvre à 5000 avec ATs depuis le bouton. Mais Bigard me 3bet et je préfère jeter car, vu les fold qu’il a fait sur mes push avant, il est forcément bien monté ici. Peut-être que je me goure me direz-vous… On ne saura jamais.
La deuxième est la main suivante, j’ouvre à nouveau à 5000 avec JTs depuis le CO. Bigard décide encore de me 3bet. Mais je sens qu’il n’est pas armé d’un prémium assez vite. Je ne saurai pas vous l’expliquer, mais son attitude me fait dire ça. Je prévoie donc d’envoyer la couscoussière mais il y a un problème dans le scénario. La femme sandwich envoie elle-même le bousin avec un stack encore plus petit que le mien, 20k.
Je fold donc, assez déçu… Et, surprise, notre ami Bigard va réfléchir 3 bonnes minutes ! Incroyable, il a 10k à rajouter pour environ 40k avec 250k de tapis devant lui…
Il finit par payer et avant qu’il ne montre ces cartes, je ne manque pas de lui faire remarquer qu’il a vraiment pris trop de temps pour payer et que ce n’est pas fair play, surtout vis-à-vis de son énorme tapis.
Toute la table se joindra à moi quand il montrera AJs !! Alors autant vous dire que contre mes 30k de mieux, il aurait jeté sans aucun doute… Encore plus déçu…

Bref, il fait face à KK et bien évidement le croupier nous sort un board à sensation !
Flop: AT3, Bigard touche son 3 outs. Suckout en bonnet diforme.
Turn : K, la femme sandwich touche son 2 outs. Re-suckout en bonnet diforme.
River : Q, Bigard touche son 4 outs. Re-resuckout en bennet diforme.

Ma dernière main du tournoi interviendra quelques minutes plus tard.
Je relance du CO KTo à 5000 me laissant 32k derrière. Au bouton Bigard paye et en SB Claude-Eddy aussi.
Le flop vient 3K6 avec 36 de pique et Claude-Eddy donk bet 9k. Je prends quelques instants pour réfléchir et fini par pousser mes 32k. Je pense qu’il a trouvé un tirage. Un roi ou mieux aurait misé plus cher. La suite me donne raison mais peut-être aussi que je me suis convaincu de ce que je voulais voir…
Bref, Bigard jette ces cartes et Claude-Eddy va quand même demander le compte avant de finir par payer avec AJs à pique et tirage couleur max.

La turn est un nouveau roi et me donne brelan. J’ai le roi de pique dans les mains et le 10 de pique me donnerais full.
Il lui reste donc 7 cartes pour prendre ce pot et me sortir…
En gros, 16% de chance… ou une chance sur 6…
La river est le 4 de pique et je suis out.

Je salue la table, fait le tour complet en glissant un petit mot à chacun mais je suis anéanti. Je viens de comprendre que mon rêve de « perfer » venait de prendre fin.
Pour le joueur professionnel, c’est la routine. Pour l’amateur passionné, c’est un drame… Enfin, sur le moment.

Je sors directement fumer une clope et je discuterais longuement avec les piafs locaux avant de m’en retourner voir les copains…
Sur le moment, je ne me remets pas en cause. Je peste contre le sort. Uniquement le sort.
A froid, il est indéniable que je n’ai pas été gâté par les cartes. Pour autant, j’ai commis beaucoup trop d’erreurs.
Vraiment pas sur la lancé du day1.
Limite indigne de ce que j’avais laissé entrevoir la veille.
Que cela me serve d’expérience pour le futur.


Fin de la 4ième partie. Suite demain avec le samedi soir et le dimanche de folie notamment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pegoire
Shark
Shark


Nombre de messages : 2193
Age : 34
Lieu : St-Etienne du Bois
Loisirs : Courir après le chien qui court après les vaches

MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Mar 4 Oct - 18:10

5ième et dernière partie : On digère et on profite…


17h30. J’ai sauté du main event depuis 30 bonnes minutes. Les oiseaux, avec lesquels je discutais, sont partis. Je me décide donc à retourner dans les couloirs pour retrouver les amis qui déambulent aussi.
Très rapidement, je tombe sur Nico. Je lui explique mes malheurs, il me raconte les siens. Il a aussi sauté un peu avant moi après pourtant avoir monté quelques jetons…
On fume une clope, on partage une pinte, on refume une clope. Bref, on glande tout en raillant les copains qui sont encore en course dans les 2 tournois. Il nous reste un représentant de l’assoc dans le ME et 4 dans le side à 300€. En plus de ça, il faut rajouter les amis du P@L, les connaissances faîtes sur place avec notamment Upanddown sur le 300.
On ne le sait pas encore, mais ça va nous occuper jusqu’au dimanche soir !

Vers 20h, on part manger en HU où on discutera de tout et de rien. Discutions que j’ai beaucoup apprécié soit dit en passant.

Puis vient l’animation du samedi soir made in Winamax. Un espèce de blind test bordélique où celui qui cri le plus fort, gagne ! Parfaitement dans ma range. Et je ne m’en sors pas trop mal…
La première partie est une série de 10 questions auxquelles on répond sur une feuille. Ces dernières sont rejointes et 8 finalistes sont désignés.
Je n’en ferais pas parti et cela me laisse un goût amer car nous étions 3 à avoir remplit la même fiche… Bref, ce qu’il faut retenir, c’est que c’est un pote qui se retrouve qualifié !

Entre ces 10 questions et les phases finales, bon nombre de questions en fil rouge sont posées permettant de gagner divers et variés lots.
Je vais donc gagner 2 Guinness, 1 ticket 10€ online, un jeu de carte et 6 capotes.
Oui, oui, 6 capotes. La question était Mr et Mme potedansmonsac ont une fille. Et il faut avouer que je n’ai laissé aucune chance aux autres puisque j’ai répondu plus vite que la question n’était posée. Véridique.

Je me suis aussi fait gronder par Michel Abbécassis car j’ai soufflé aux finalistes, à priori pas assez discrètement, une réponse. Oui c’est bien ça, j’ai crié. Mais m’en fout un peu.
Ce qui fera dire à Nico une phrase qui m’a bien fait rire et tellement vrai : « Peg, avec sa discrétion légendaire, ne sait pas faire autre chose que hurler les réponses ! Donc, il se fait remarquer…»

Bref, on passe un super moment. Très bonne initiative que cette animation !
Et mine de rien, ça nous emmène jusqu’à 23h.

On refait le point sur nos engagés.
Dans le ME, Eric qui est notre dernier représentant vient de sauté. Mais il est ITM pour 1060€. Bravo à lui, il sauve les couleurs du club dans le tournoi principal !
Dans le 300, les fortunes sont diverses. Il ne reste plus que Damien, mais il est possédé par Jésus et marche sur l’eau.

Jusqu’à environ 2h du matin, je vais passer de tables en tables pour suivre tout ce beau monde entre 2 pintes.
Damien continue sa route sans obstacle
Upanddown est toujours short mais a toujours le sourire. Vraiment une bonne rencontre lui et ses compagnons et Julie, sa chérie. Il finira par sauter, je ne sais plus comment, je ne sais plus quand, je ne sais même pas s’il n’a pas sauté dans l’après-midi… Mais comme je le croise souvent durant toute la soirée, dans le doute, je vais dire qu’il a sauté vers minuit…

A 2h je me souviens être pris d’une grosse fringale que je satisferais au resto de nuit par une assiette de bœuf en compagnie d’Isabelle, Guillaume et rasheedX, encore une excellente connaissance faîte sur place. On y restera une bonne heure durant laquelle on va se taper un délire totalement idiot. Mais qu’est ce qu’on va se bidonner !

Retour en salle vers 3h du matin pour voir la fin des tournois en cours. Damien est déjà énorme avec 90k lorsque les 5 dernières mains sont annoncées. Mais ce n’est pas fini pour lui. Sur la dernière main il double à presque 200k en craquant les as avec 66… C’est désormais sur, Jésus est parmi nous.

Je dois traîner au bar encore une petite heure et monte me coucher légèrement ivre.



Jour 5 : dimanche 25/09.


Seul jour de la semaine où je rate mon réveil… Il est déjà 11h15 quand j’ouvre les yeux. Ce sera l’unique raté pour le buffet quotidien. Et ça m’énerve rien que d’y repenser !

Aujourd’hui, j’ai prévu de faire le side à 200€. J’aurais mieux fait de jouer ces 200€ à l’euromillion car j’y ferais de la grosse bouse de chez bouse.
Je vais donc hanter les couloirs de l’hôtel jusqu’à 14h, heure du début du side.

Bon, j’ai fait de la merde mais je vais quand même faire un rapide résumer.
On part avec 10k sur 25/50 en fullring, round de 30mns. Et je trouve une table avec 2 connaissances puisque j’ai un collègue du P@L à ma gauche, immédiatement suivit par Julie. Le reste de la table étant constitué de joueurs lambda. Tous français et plutôt jeune. Disons qu’avec mes 29 ans, je suis dans la moyenne haute.

Une seule exception cependant, un ancien avec la casquette partouche, avec la chemise partouche, avec les poils apparent et la grosse chaine en or qui va bien.
Le nom commun pour ce genre d’énergumène est paire de couille.
La paire de couille a pour particularité de relancer gros.
La paire de couille a pour particularité de parler fort et tout le temps.
La paire de couille a pour particularité de jamais folder un tirage, même ventrale.
La paire de couille a pour particularité de jouer tous ces as et ces brodways.
La paire de couille a pour particularité de toucher plus que la moyenne ces tirages contre vous.
Et enfin, la paire de couille a pour particularité de toujours jeter sa main quand tu as les nuts.

En gros, vous avez compris, la paire de couille me fait tilter. Et particulièrement sur ce tournoi.

Je commence par perdre un gros pot et tombe à 7k. Je grinde et remonte à 10k. Entre temps, la paire de couille distribue à tout le monde ces jetons. Ca m’agace un petit peu mais je me dis que mon tour de croquer dans le gâteau viendra vite.

La paire de couille, tombé à 3.5k relance à 600 sur 75/150 en fin de parole. Au bouton, je lève JJ et l’isole à hauteur de son tapis. Les blindes fold.
La paire de couille paye et montre AQo. Je sais déjà que j’ai perdu mais on va regarder le board quand même, dès fois que…
TT3 5………Q. La paire de couille éclate de rire et lance une réflexion, toujours agréable, du genre : « je le savais que j’allais toucher, je le savais ».
S’en suis une petite série de trashtalk sobre de ma part où j’interroge la paire de couille quand à sa faculté pour toujours arriver à toucher les rivières…
Bref, je perds ce coup, retombe à 6k et ça m’énerve. La table peut apercevoir de la fumée sortir de mes orifices auditifs…

Sur ma BB suivante, je vais suivre une relance avec QT et partir à tapis en check raisant un flop T haut. Ca passe.
Entre temps, la paire de couille a recommencé sa distribution. Quand je trouve les as UTG. Je précise que la paire de couille est en BB et qu’il joue quasiment tout depuis son double up contre moi. Il n’a d’ailleurs déjà plus que 5k.
Je relance donc mes as, tout le monde se couche… y compris la paire de couille… Grmsdghsjqbgqrbgn !!!!!!
S’en est trop, ce fold me finit et dans ma tête, je n’y suis plus.

Je sauterais sur ma BB juste derrière où je fais le plus beau call à tapis de ma vie avec 3ième paire au flop. Paire de 3 quand même, faut pas déconner non plus.
200€ rondement gaspillé. Mention Très bien et félicitation du jury.

Me voilà libre et je vais me concentrer sur Damien qui est toujours posséder par Jésus.
Très vite, on se retrouve une demi douzaine à le suivre… Et le cochon va nous emmener jusqu’au bout puisqu’il gagnera le tournoi !
Je ne saurais expliquer mon sentiment, mon ressentit. Voir et suivre un pote qui win un tournoi, c’est juste jouissif. De, grosso-modo, 17h à la fin, vers minuit/1h, on ne l’a quasiment pas lâché du regard.
On a gagné les gros pots avec lui, on a perdu les gros pots avec lui.

Mon souvenir le plus marquant est ce CF énorme à 3 ou 4 left qu’il joue avec AK vs TT.
C’est le tournant du tournoi. Quelle explosion quand la river est un K ! Juste énorme.
Franchement, à partir de ce moment, aucun doute chez les supporters. Il allait gagner. Et il l’a fait.

La photo finale autour de la table, avec toute la troupe, restera aussi comme un des meilleurs souvenirs. Comme on a gueulé, braillé, hurlé !!
D’ailleurs, anecdote marrante, le vainqueur du ME a aussi été désigné pendant que l’on fêtait notre héro. C’est passé totalement inaperçu pour bon nombre de personne tellement on brassait. Pour nous, le tournoi principal, c’est Damien qui l’avait gagné…
Le reste, on n’en avait rien à faire ! Oui, égoïste.

Encore bravo l’ami, et merci pour ce moment magique qui ponctue un séjour superbe !
Des moments inoubliables, des rencontres fantastiques, des souvenirs en or.


Mon CR du trip Dublin s’arrêtera là. Quelle meilleure fin était possible ?

Je rajouterais juste un remerciement à tous ceux qui auront lu les 10665 mots qui composent ce CR !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KANIBAL
Shark
Shark


Nombre de messages : 819
Age : 53
Lieu : Au fond des bois a traquer le sanglier...
Loisirs : Chasse - Poker. Manger du calamar...

MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Mar 4 Oct - 19:43

Un tres grand MERCI a toi PEG pour ton CR fabuleux

5 ou 6 pages pour nous raconter ton (votre) sejour de A a Z .

C'est vivant, on s'y croirait, on se voit la !! a coté de vous !!!

T'es pas obligé mais tu le fait,

parceque tu veux nous faire partager, nous faire rigoler

nous faire plaisir, nous faire rever....

Parcque t'es un gentil.

Les mecs comme toi sont rare,

ne change rien mec

ne change rien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.multiservices-neuville.com
saiksa
Admin


Nombre de messages : 3157
Age : 31
Lieu : Bourg
Loisirs : Chwatter des fantasyland et regarder les autres misswet !

MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Mar 4 Oct - 20:07

cheers
super CR peg

un plaisir de decouvrir ton sejour en plus de me rememorer le mien, le notre Wink

vraiment bien (pas trop de boules noires Laughing )

j'espere que ca donnera envie a beaucoup d'entre nous d'y aller l'annee prochaine !!!

_________________
fichier wsop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paknroll.free.fr
bobass
piranha
piranha


Nombre de messages : 248
Age : 36
Lieu : Bordeaux

MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Mer 5 Oct - 16:19

beau CR
belle motiv de pondre tous ça et surtout de garder en mémoire autant de détails...

saiksa a écrit:
j'espere que ca donnera envie a beaucoup d'entre nous d'y aller l'annee prochaine !!!

moi veut bien... laisser moi win le champ alros Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
genepi01
barracouda
barracouda


Nombre de messages : 668
Age : 31
Lieu : st denis les bourg

MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Mer 5 Oct - 16:38

tout un art de raconter et de faire passer tes humeurs et tes émotions.
Tu la tres bien fait et tu nous a permis de vivre cette formidable expédition a travers tes récits. Chapeau l'artiste.

_________________
Si a ta table tu cherche le fish et que tu ne le trouve pas, fait attention s'est peut etre toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CR trip Dublin.   Aujourd'hui à 18:41

Revenir en haut Aller en bas
 
CR trip Dublin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rymdreglage - 8-bit trip.
» Very Bad Trip 2
» Trip Report en vidéo - Emirates Business Class
» Ouverture de Trip Report Database
» Pub Trip Report Database

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bourg Hold'em Poker :: Saison 2016 :: Actualités Winamax-
Sauter vers: